Journée de l’Europe du 9 mai, OCAPIAT remercie le FSE (Fonds Social Européen)

}

Temps de lecture : 2 mn 

 

Dans le cadre de la Journée de l’Europe du 9 mai, OCAPIAT remercie le FSE (Fonds Social Européen) pour les fonds alloués à de nombreuses actions de formation nationales et régionales de son réseau.

 

L’Union européenne est l’association de 27 Etats indépendants ayant décidé de coordonner leur politique.

Instauré par le Traité de Rome, le Fonds Social Européen (FSE) est le principal instrument de promotion de l’emploi et de l’inclusion sociale. Il aide les citoyens à trouver un emploi, favorise l’intégration des personnes défavorisées, facilite la mobilité et contribue à l’épanouissement personnel de chacun grâce à un soutien financier aux programmes de formation professionnelle organisés par les États membres

 

La programmation FSE 2014- 2020 comprenait quatre champs d’action prioritaires :

  1. La formation des salariés.
  2. La sécurisation professionnelle (éviter que les personnes ne perdent leur emploi, et permettre leur retour rapide dans l’emploi si elles sont licenciées).
  3. L’aide à la création d’entreprises via la formation et le tutorat des chefs d’entreprises et des créateurs ou repreneurs d’entreprises.
  4. L’accompagnement des travailleurs en difficulté, c’est-à-dire des personnes qui cumulent des difficultés sociales et professionnelles rendant problématique leur accès à l’emploi.


La nouvelle programmation est en préparation et intégrera des propositions pour répondre aux enjeux en matière d’emploi, de formation de l’après-crise sanitaire.

Les contours de la prochaine programmation du FSE 2021-2027 sont en effet quasiment finalisés. Fruit de la fusion du Fonds social européen (FSE), de l’Initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ), du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) et du programme EaSI pour l’emploi et l’innovation sociale, le FSE + poursuivra ses champs d’actions en répondant aux priorités globales que sont :

  • L’emploi
  • La formation
  • L’apprentissage
  • L’inclusion, avec un focus sur le chômage des jeunes et l’insertion des personnes les plus éloignées de l’emploi.

 

Le principal changement réside dans le fait que la nouvelle programmation ne comprendra pas le programme pour la santé. Le plan de financement est de 88 milliards d’euros, dont 6 milliards d’euros pour la France.

La programmation du FSE+ pour 2021-2027 ciblera ses fonds en fonction des priorités retenues lors de la concertation nationale tout en répondant à l’objectif européen de mise en œuvre du socle européen des droits sociaux.

En savoir plus sur le FSE : http://www.fse.gouv.fr/

X
wpChatIcon