L’essentiel du contrat de professionnalisation

Une alternative à l’apprentissage, prisée des entreprises

Les formations visées par le contrat de professionnalisation ne sont pas nécessairement à visée diplômante et sont centrées sur les besoins de l’entreprise et les qualifications recherchées par cette dernière. Le contrat de professionnalisation peut être effectué en CDD ou CDI.

 

Les atouts de la professionnalisation

  •  Sont éligibles au contrat de professionnalisation les parcours suivants :

– CQP (certificats de qualification professionnelle)
– Qualifications enregistrées au RNCP
– Qualifications reconnues dans les classifications des conventions collectives des branches professionnelles

  • Des candidats aux profils variés, jeunes ou adultes :

– Jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus pour compléter leur formation initiale
– Demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus
– Publics concernés par le contrat de professionnalisation expérimental (ou « Nouvelle chance »)

Qu’est-ce que le contrat de professionnalisation expérimental ?

Celui-ci vise à permettre aux personnes les plus éloignées de l’emploi, de disposer d’une formation sur mesure, plus adaptée à leurs besoins, et aux entreprises d’embaucher d’emblée un salarié qui sera formé au plus près des besoins réels. Il ne vise pas forcément une certification. Il peut s’agir d’un parcours de formation « en vue d’acquérir des compétences définies par l’employeur et l’opérateur de compétences, en accord avec le salarié », et il est établi pour 3 ans maximum.

  • Plan de relance 2020 : des aides en faveur de la professionnalisation. Les entreprises recrutant un candidat en contrat de professionnalisation entre le 01/07/2020 et le 28/02/2021 recevront une aide de 5 000 euros pour les candidats mineurs ou de 8 000 euros pour les candidats majeurs (jusque 29 ans révolus) préparant un diplôme ou un titre de niveau master ou inférieur.  Il est également possible de viser l’acquisition d’un certificat de qualification professionnelle (CQP) ou de permettre au public prioritaire d’accéder à une formation autre (contrat de professionnalisation expérimental). Ce dispositif d’aide concerne toutes les entreprises (sous conditions pour les entreprises de 250 salariés d’atteindre un seuil défini de contrats favorisant l’insertion professionnelle dans leurs effectifs en 2021).

 

  • Les formations en contrat de professionnalisation sont d’une durée de 6 à 12 mois. Un accord de branche peut augmenter cette durée jusqu’à 24 mois en fonction du titre ou du diplôme préparé. Pour certains publics prioritaires, la durée peut même être de 36 mois.

 

  • OCAPIAT vous offre une garantie de financement et d’acceptation du contrat, sous réserve de fournir l’ensemble des pièces justificatives demandées lors du dépôt du contrat auprès de nos services.
wpChatIcon