En 2021, le FNE formation continue mais change de philosophie !

Sont visés : le développement des compétences, la sécurisation des parcours professionnels et l’anticipation des mutations organisationnelles, économiques, numériques.

}

Temps de lecture : 15 mn

Le Ministère du travail, de l’emploi et de l’Insertion et OCAPIAT vont conclure une convention cadre pour permettre aux entreprises de la filière de l’agriculture, de la pêche et de l’agroalimentaire impactés par la crise sanitaire, de bénéficier d’une prise en charge afin de mettre en place des parcours de formation au bénéfice de leurs salariés.

Sont visés : le développement des compétences, la sécurisation des parcours professionnels et l’anticipation des mutations organisationnelles, économiques, numériques.

Une filière Agri Agro Pêche impactée de manière différenciée par la crise sanitaire

La crise sanitaire accentue les enjeux de transformation et accélère les dynamiques de changement précédemment engagées.

Les mesures sanitaires et réglementaires, les évolutions de l’activité économique ont impacté les entreprises et les salariés de la filière de l’agriculture, de la pêche et de l’agroalimentaire de manière différenciée, nécessitant l’adaptation des modes de production et de diffusion des produits ainsi que de l’organisation du travail.

Les entreprises placées en activité partielle, celles en APLD et les entreprises en difficultés au sens de l’article L.1233-3 du code de travail, pourront trouver des réponses pour contrer ces impacts de la crise en sollicitant l’appui du FNE formation.

FNE formation 2021 : un dispositif de montée en compétences !

Le FNE formation vise à apporter aux entreprises éligibles, des réponses d’accompagnement en termes de « parcours de formation » structurés et réfléchis pour les salariés en activité partielle de droit commun (APDC), en activité partielle de longue durée (APLD) ou ceux exerçant au sein d’entreprises en difficulté. L’objectif est de leur permettre d’acquérir :

  • des compétences spécifiques en lien avec le contexte Covid-19 (hors formations obligatoires)
  • une certification ou un diplôme
  • ou des compétences permettant d’accompagner ou anticiper les mutations économiques.

Quatre typologies de parcours de formations sont éligibles :

  • Les parcours de reconversion interne, qui permettent aux salariés de changer de métier au sein de l’entreprise.
  • Les parcours certifiants, qui permettent d’accéder à un diplôme, un titre professionnel, un certificat de qualification professionnelle, des compétences socles (CléA) et le cas échéant intégrer la VAE. Ces parcours ont pour objectif de formaliser et de valoriser l’acquisition de compétences et l’expérience professionnelle des salariés.
  • Les parcours compétences spécifiques contexte Covid-19, permettant d’accompagner les différentes évolutions imposées à l’entreprise pour sa pérennité et son développement :
    • Nouveaux marchés et nouveaux produits, nouveaux procédés de fabrication, nouvelles techniques de commercialisation et nouveaux services ;
    • Nouveaux modes d’organisation et de gestion : travail collaboratif renforcé, travail à distance, connaissances pluridisciplinaires, nouveaux process au niveau des fonctions support.
  • Les Parcours « anticipation des mutations », permettant de mettre en œuvre des parcours thématiques stratégiques pour le secteur et d’accompagner des salariés dans leur montée en compétences et leur appropriation des outils et méthodes de travail dans le cas des transitions numérique et écologique.

Quelles sont les entreprises éligibles ?

  • Les entreprises en activité partielle
  • Les entreprises en activité partielle de longue durée
  • Les entreprises en difficulté qui ne sont ni en AP*, ni en APLD** au sens de l’article L.1233-3 du code de travail.

 

Quels sont les publics éligibles ?

  • Les salariés en AP*, APLD** et ceux non placés en activité partielle au sein d’une entreprise placée en activité partielle : retour de la mixité du public.

Les alternants ne sont pas éligibles au dispositif.

 *AP : Activité Partielle
**APLD : Activité Partielle de Longue Durée

Quel est le financement prévu ?

Le financement est fonction de la situation de l’entreprise et de sa taille :

Les demandes de prise en charge doivent être adressées avant le 31 décembre 2021.